Passation de pouvoir : Emmanuel Macron donne une vision très peu européenne de sa présidence

Avertissement : les tribunes sont des contributions individuelles de sympathisants du mouvement au débat et ne reflètent pas nécessairement les positions de celui-ci.

, par Fabien Cazenave

La passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron dimanche 14 mai a permis au nouveau président de donner son premier grand discours une fois investi. Malheureusement, il a donné une vision très nationale de sa future présidence, tout en promettant de refonder l’Europe. Comme d’habitude avec les présidents français, il ne reconnait pas la France est devenue une puissance moyenne. S’il est normal qu’il veuille donner du lustre à leur fonction, on ne peut que regretter l’entretien de ce mythe permanent de la France participant à la domination du monde. Bien sûr, nous sommes un acteur important des relations mondiales grâce à notre armée, notre force de dissuasion nucléaire et notre réseau diplomatique. Mais faut-il en permanence nous gargariser de notre passé révolu ?

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :