L’UEF - France, un mouvement de militants

Née en 1946, l’UEF-France est une association à but non lucratif (loi de 1901) animée par des instances statutaires qui comprennent :

Une assemblée générale qui rassemble tous les adhérents une fois tous les deux ans ; elle a pour vocation de prendre connaissance des rapports de bonne gestion et administration de l’association, d’en débattre et d’en donner quitus, ou pas, aux responsables. Elle élit les membres du Comité directeur. Elle débat aussi du rapport d’orientations présenté par le président.

Un comité directeur, qui comprend de 15 à 30 membres et qui se réunit au moins trois fois par an. La mission de cette instance et de mettre en œuvre les orientations adoptées par l’assemblée générale et d’élaborer le programme d’activités qui en découle. C’est le lieu de débat politique (au sens large) de l’association

Un bureau exécutif constitué d’au moins neuf membres se réunit autant de fois que nécessaire dans l’intervalle des réunions du comité directeur. C’est l’instance chargée de l’administration générale et de la gestion. Les membres du bureau mettent appliquent les décisions du comité directeur et lui rendent compte ; ce sont les animateurs de la vie quotidienne de l’association.

Un conseil d’arbitrage de trois membres intervient pour interpréter et veiller à la bonne application des statuts ; il est saisi de toute question relatives à des position ou attitudes qui pourraient être préjudiciable à l’association.

Selon ses statuts et dans le respect des finalités de son organisation européenne, l’UEF-France a pour objet :

  1. de promouvoir le fédéralisme comme mode d’organisation de la société et d’en approfondir la réflexion)
  2. d’agir en faveur de l’unification européenne sur un mode fédéral dans le but d’assurer la paix, la démocratie et la prospérité sur le continent européen et dans le monde ;
  3. de rassembler tous les citoyens qui souhaitent l’avènement d’une Fédération européenne ; cette entité a vocation à être partie constitutive à terme d’une organisation mondiale reposant sur des entités politiques régionales au sens de l’ONU, voire d’une Fédération mondiale.
  4. d’influer sur les décisions prises par les institutions européennes en veillant que la méthode communautaire demeure la règle dans l’attente de la mise en place d’institutions fédérales disposant, entre autre, d’un véritable gouvernement.
  5. d’entreprendre toute action susceptible de favoriser l’émergence d’une Fédération européenne. Cette fédération doit s’établir sur la base d’une Constitution démocratique adoptée selon la double légitimité des peuples et des États fédérés.

En vertu de la philosophie fédérale, l’UEF-France défend le principe de subsidiarité, reconnaissant aux collectivités nationales, régionales et locales le droit à leur libre administration. Les principes du fédéralisme stipulent que ne relèvent du niveau fédéral que les compétences que les entités constitutives de la fédération ont décidé d’exercer en commun.

Les fédéralistes français parmi les fondateurs de l’UEF

L’UEF (Union des Fédéralistes européens), fondée en 1946, est une organisation non-gouvernementale et indépendante qui se consacre à la promotion d’une Europe démocratique et fédérale et du fédéralisme. Naturellement, sa section française, l’UEF-France, a été fondée la même année.

L’UEF défend la conviction que seule une fédération européenne, assurant l’unité dans la diversité, peut empêcher que se répètent les souffrances et les destructions des deux guerres mondiales, à chaque fois débutées en Europe, et de permettre aux européens de compter dans le monde multipolaire de demain.

Que voulons-nous ?

L’UEF agit en faveur de l’unification européenne sur le mode fédéral dans le but d’assurer la paix, la démocratie et la prospérité sur le continent européen. Son action vise à rassembler les Citoyens européens qui souhaitent promouvoir une fédération européenne, à agir en tant que catalyseur des forces démocratiques en Europe et à organiser et stimuler le débat public sur le contenu politique du « projet européen ».

L’UEF est convaincue que seule une constitution fédérale européenne peut garantir un fonctionnement démocratique et efficace de l’Union européenne.

Pour une Constitution fédérale européenne !

L’UEF demande que l’Union européenne se transforme en une Fédération fondée sur une Constitution fédérale respectant les principes suivants :

1) Une union de citoyens et d’États

L’Union Européenne doit tirer sa légitimité non seulement de ses États membres, mais aussi de ses citoyens.

C’est pourquoi :

  • La Charte des Droits fondamentaux doit s’appliquer à tous les résidents légaux ;
  • Le vote des citoyens européens lors des élections européennes doit déterminer le gouvernement et les politiques au niveau européen ;
  • Le principe de subsidiarité doit assurer que l’activité des pouvoirs publics, y compris au sens des États-membres, soit menée au niveau politique de proximité où l’action peut-être la plus efficace.

2) Démocratie, transparence et efficacité

La Constitution doit garantir que la prise de décision européenne est démocratique, responsable, transparente et efficace.

C’est pourquoi :

  • La Commission européenne doit devenir un véritable gouvernement responsable de tous ses actes exécutifs et dont le Président doit être élu par le Parlement européen ;
  • L’Europe doit avoir une politique étrangère et de défense unique ainsi que des politiques de coopération et de développement, de commerce, d’économie, d’énergie et de développement durable ;
  • Les activités menées au niveau européen doivent être financées par des ressources fiscales propres à l’Union, clairement identifiables.

L’UEF - France, comme l’UEF en général, développe son action en vue de :

  • Stimuler le débat sur les grands thèmes et les enjeux de l’intégration européenne. Conférences, séminaires de réflexions, programmes de formation concernant notamment : la gouvernance européenne, la mondialisation et les nouveaux défis à l’échelle globale (environnement, énergie, climat, sécurité…), place de l’Europe dans le monde, citoyenneté européenne, frontières de l’UE ;
  • Mener des campagnes pour une Constitution et une Europe fédérales, dans le cadre des campagnes de l’UEF supranationale ;
  • Venir à la rencontre des aspirations des citoyens et de la société civile afin d’encourager leur contribution active au « projet européen » ;
    Sensibiliser les institutions et les partis politiques quant à l’urgence d’une Europe fédérale ;
  • Réagir sur les divers sujets de l’actualité européenne (prises de positions, communiqués de presse, articles et analyses dans les médias, sur son site internet et dans son bulletin d’information, Europe fédérale ;
  • Créer davantage et développer des synergies avec d’autres organisations de la société civile œuvrant pour une Europe plus intégrée, notamment le Mouvement européen et les Jeunes Européens France, section française de la JEF Europe.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :