Listes transnationales aux Européennes : l’argument de Macron fait mouche

Avertissement : les tribunes sont des contributions individuelles de sympathisants du mouvement au débat et ne reflètent pas nécessairement les positions de celui-ci.

, par Fabien Cazenave

Listes transnationales aux Européennes : l'argument de Macron fait mouche

En Grèce, Emmanuel Macron a confirmé être pour la constitution de listes transnationales lors des Européennes. Et il a le meilleur des arguments : « Nos amis britanniques décident de nous quitter. N’essayons pas de nous réattribuer nation par nation les quelques places qu’ils libèrent au Parlement européen. Non. Considérons qu’enfin nous pouvons avoir un débat européen, une vraie démocratie européenne« . Emmanuel Macron s’est appuyé sur le double symbole de l’Acropole et de la crise grecque pour lancer à Athènes son projet de « refondation démocratique » de l’Europe.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Rejoignez l'UEF aujourd’hui

Vous souhaitez une Europe fédérale ? Alors agissez dès maintenant en rejoignant l’Union des fédéralistes européens.

Adhérer à l’UEF-France