Et si on parlait autant des élections européennes que de Trump, Hillary ou Bernie Sanders ?

Avertissement : les tribunes sont des contributions individuelles de sympathisants du mouvement au débat et ne reflètent pas nécessairement les positions de celui-ci.

, par Fabien Cazenave

Souvent l’Europe serait « trop compliquée ». Il faut croire que cet argument ne tient pas quand on en vient aux élections américaines : primaires, démocrates contre républicains, Super Tuesday, « Swing States », caucus, etc. Les médias nous abreuvent ainsi d’informations sur une élection qui ne nous concerne que très peu, en comparaison de ce qu’ils font avec l’élection européenne.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :