Brexit ou pas, quatre mois pour renouer avec l’espoir

Avertissement : les tribunes sont des contributions individuelles de sympathisants du mouvement au débat et ne reflètent pas nécessairement les positions de celui-ci.

, par Bernard Barthalay

Les quatre mois qui nous séparent du référendum annoncé par David Cameron verront se déployer face à face, au Royaume-Uni mais aussi dans les autres pays membres, un « parti de la nation » et un « parti de l’Europe ». Cela ne veut pas dire qu’après le référendum britannique tout sera réglé. Au contraire, la situation sera plus confuse que jamais.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :