10 ans après le Non au référendum sur l’Europe, toujours pas de plan B

Avertissement : les tribunes sont des contributions individuelles de sympathisants du mouvement au débat et ne reflètent pas nécessairement les positions de celui-ci.

, par Fabien Cazenave

Il est toujours fascinant de revenir sur les promesses de campagnes électorales. Avec un bref retour en arrière, on s’aperçoit que la campagne du référendum de 2005 sur le traité portant constitution pour l’Europe (TCE) n’a pas échappé à la règle. La plus forte promesse de cette époque était le mythe qu’il y aurait obligatoirement un « plan B » en cas de victoire du Non.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :