Les fédéralistes européens de PACA préparent la rentrée

Les fédéralistes européens de PACA préparent la rentrée

Les adhérents de la section Provence-Alpes-Côte d’Azur de l’Union des fédéralistes européen se sont réunis à Aix-en-Provence samedi 7 juillet 2018

La rencontre, animée par Michel Caillouët, a permis d’accueillir de nouveaux adhérents qui ont rejoints le mouvement à l’occasion de la Fête de l’Europe du 9 mai dernier.

Elle a démaré par un rappel des actions menées depuis 18 mois et la relance de l’activité de l’UEF en PACA.

Jean-Francis Billion a souligné que cette démarche s’est faite avec la volonté de rencontrer en priorité les responsables de la Maison de l’Europe de Provence à Aix, et du Mouvement européen (06, 13, 84 à ce jour). En réponse à la question d’un participant, il rappelle le rôle des différentes organisations et souligne la complémentarité Mouvement européen / UEF et les liens des deux mouvements avec les Jeunes Européens.

Les principales actions menées sont rappelées, chronologiquement :

  • plusieurs réunions de coordination en PACA ;
  • conférences, en relation avec d’autres organisations et prioritairement le Mouvement européen, de Michel Dévoluy sur l‘euro (Nice et Avignon), de Michel Caillouët et Catherine Guibourg (Avignon, Lourmarin, Marseille, Saint-Maximim…) sur l’Europe et la paix ou les relations extérieures de l’Union européenne ;
  • participation aux Rencontres internationales Albert Camus 2017 à Lourmarin ;
  • Colloque à Aix sur « Europe et migrations » en décembre 2017 ;
  • Fête de l’Europe 2018 à Aix-en-Provence avec un stand et un débat public (intervention de JC Sebag sur le fédéralisme),
  • participation en mai également à l’accueil à Aix de la Marche de solidarité avec les migrants de Vintimille à Londres.

Les participants conviennent qu’il est temps de de créer une structure officielle de l’UEF en PACA.

EN ce qui concerne les élections européennes, Jean-Frances Billon rend compte des travaux au niveau de l’UEF-France en liaison avec nos associations partenaires [1]. C’est une question de toute première importance et qui doit nous mobiliser. Catherine Guibourg craint qu’avec les listes nationales il soit plus difficile de faire venir des députés européens qui n’auront plus de bases locales.

Pour 2019, la section envisage d’explorer les possibilités de participer à d’autres Fêtes de l’Europe en plus de Aix.

Des conférences sur le livre d’Alessandro Bresolin : « Albert Camus : l’union des différences » sont envisagées en octobre.

La section envisage également décision de repousser à 2019 l’organisation d’un Colloque « Fédéralisme et régionalisme (titre et participants à définir).

Des réunions sur l’églargissement et des journées de formation sur le fédéralisme pourrait également se tenir.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :