Brexit : rapport de veille. Mars-Avril 2016

, par Kévin Bangratz

Kevin Bangratz suit les débats et la campagne sur le Brexit dans le cadre des travaux des commissions politiques de l’UEF-France. Ce troisième rapport de veille présente les arguments utilisés dans la campagne et ce que nous disent les enquêtes d’opinion : Brexit : rapport de veille mars-avril 2016 (PDF, 440 Ko,16 pages)

Le 15 avril 2016, la campagne du référendum sur le Brexit a officiellement démarré au Royaume-Uni (RU). D’après le site indépendant et non partisan What UK Thinks, qui calcule les moyennes de sondages sur le Brexit, les deux camps « The In Campaign » et « Vote Leave » recueilleraient quasiment autant d’intentions de vote l’un que l’autre. Il est donc impossible de prédire le résultat du référendum qui scellera le destin du Royaume-Uni et de l’Union européenne (UE). Dans moins de deux mois, nous saurons si les Britanniques demeureront, ou pas, nos concitoyens. L’année 2016 verra-t-elle l’Europe se déchirer ? Ou sera-t-elle l’occasion, avec le départ de l’État le plus hostile à une union toujours plus étroite, d’avancer vers une Europe véritablement fédérale ?

Lire aussi :

P.-S.

Cette note est une publication issue de travaux menés dans le cadre de la Commission politique « Questions institutionnelles et sociales ». Au sein de l’UEF-France, les commissions, ouvertes à la participation de tous les adhérents, ainsi que des sympathisants ou à des membres d’associations partenaires, contribuent à l’étude des enjeux dont se préoccupent les fédéralistes européens. Elles organisent, en liaison avec le bureau exécutif ou les sections locales, des activités et des événements sur la base de leurs travaux.

Photo : visuel de campagne réalisé par la section britannique des Jeunes Européens Fédéralistes : http://yem.org.uk/

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :