Résolution sur les élections de 2017 en France

Adoptée à l’unanimité moins une abstention par le Comité directeur de l’UEF-France le 4 décembre 2016

Le comité directeur, réuni à Paris le 4 décembre 2016 :

1. Rappelle le caractère non-partisan du mouvement. Les idées fédéralistes sont présentes dans plusieurs partis politiques et aucun ne peut en revendiquer l’exclusivité.

2. L’association ne soutient aucun candidat, y compris parmi ses adhérents, y compris parmi ceux se réclamant du fédéralisme européen.

3. L’association se réserve toutefois la possibilité d’étudier et d’analyser les programmes des candidats, uniquement au regard des thèmes traités par l’UEF et de publier le résultat de ce travail.

4. Le caractère non-partisan de l’association n’a pas pour conséquence la neutralité, notre mouvement étant lui-même porteur de son propre discours de nature politique. L’association est libre de critiquer ou de condamner toute prise de position incompatible avec ses objectifs et ses valeurs, notamment toute celles visant à demander le retrait de l’Union européenne, de l’euro, de la CEDH ou de la CPI.

5. De fait, l’UEF-France confirme son opposition radicale au Front national. À ce titre les élus ou candidats de cette formation n’ont pas vocation à être invités à des événements organisés ou co-organisés par l’UEF-France ou ses sections.

Le comité directeur rappelle toutefois :

6. Que la priorité de l’UEF-France n’est pas de commenter la compétition pour des élections nationales mais de développer et faire connaître sa vision, ses idées et ses positions. Un discours expliquant nos positions et leurs avantages reste à privilégier.

7. Dans cette perspective le dialogue avec les formations politiques compatibles avec nos valeurs et la société civile organisée reste essentielle. L’objectif est donc de maintenir les conditions de ce dialogue.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :