Le drapeau des fédéralistes

, par David Soldini

Il semblerait que ce soit Duncan Sandys, conservateur anglais, beau fils de Churchill, chargé de créer et développer le Mouvement européen en Grande-Bretagne, qui proposa pour la première fois le drapeau avec un grand E comme symbole de l’unité européenne. L’ironie de l’histoire a donc voulu que ce soit un Anglais qui propose le drapeau de la lutte politique pour l’unité européenne.

Ce drapeau, un grand E rouge sur fond blanc, est apparu pour la première fois en 1948, au Congrès de La Haye. Le Congrès réunissait l’ensemble des organisations européennes et fédéralistes et devait déboucher, notamment, sur la création du Mouvement européen, regroupant l’ensemble des organisations pro-européennes. Ce fut pourtant à cette occasion que surgirent les premières divisions entre unionistes et fédéralistes : les premiers se satisfaisant d’une simple union d’États, les seconds désirant créer une véritable Fédération européenne. Lors du premier congrès du Mouvement européen, en septembre 1948 à Strasbourg, les dirigeants du nouveau mouvement décidèrent d’adopter le vert à la place du rouge. Le E vert symbolisait l’espoir de l’unité européenne et la paix à laquelle aspirait les peuples européens.

Ce drapeau ne devait cependant jamais devenir le drapeau institutionnel de l’Union. En effet, en 1986 ce fut le drapeau étoilé qui fut choisi pour représenter l’Union européenne. Le drapeau au E vert devait rester le drapeau des militants européens. Décliné de différentes manières il est aujourd’hui encore utilisé par de nombreuses organisations européennes, mais ce sont sans nul doute les fédéralistes qui contribuent de façon décisive à faire vivre ce drapeau et le projet qu’il représente.

En effet, le E vert représente davantage que la simple idée de l’unité européenne. Il symbolise aujourd’hui le combat politique en faveur de l’Union fédérale du continent. Ce n’est pas un drapeau alternatif à celui de l’Union européenne, mais un drapeau complémentaire. Le drapeau étoilé représente l’Union telle qu’elle est, c’est-à-dire les institutions européennes mais aussi l’idée de citoyenneté européenne. Le E vert représente l’Union telle qu’elle devrait être pour les partisans de l’Europe et, plus encore, pour les partisans de l’Europe fédérale. C’est pour cette raison profonde qu’il ne faut pas faire disparaître ce drapeau. Qu’il faut au contraire l’utiliser et le faire connaître.

Il représente ce qui aujourd’hui n’est pas encore réalisé mais qui reste pourtant nécessaire. Il symbolise ce qu’il faut encore accomplir pour construire cette Europe dont nous avons tous besoin : une Europe démocratique et efficace, une Europe capable d’agir dans le monde et en mesure d’affronter les défis du XXIe siècle, une Europe capable de défendre et de promouvoir, au-delà de ses frontières, les valeurs de paix, d’humanisme et de progrès qui constituent le patrimoine commun de tous les citoyens européens.

C’est ce drapeau que des militants fédéralistes hissèrent devant les postes frontières dans l’immédiat après-guerre. C’est encore ce drapeau qui fut utilisé dans les années 70 pour demander l’élection directe du parlement européen. C’est également ce drapeau qui fut porté par plus de 100 000 manifestants à Milan en juin 1985 pour soutenir le projet de traité du Parlement européen (connu sous le nom de traité Spinelli), et c’est toujours ce même drapeau qui fut brandit par des dizaines de milliers de citoyens demandant une Constitution pour l’Europe lors du sommet de Nice, en 2000.

Il s’agit donc d’un drapeau de lutte. Un drapeau symbolisant le combat des Européens et des fédéralistes contre le nationalisme et contre la division de l’humanité mais aussi contre tous ceux qui, tout en acceptant l’idée de la nécessaire unité du continent, refusent d’en tirer les conséquences qui s’imposent. Il représente le rêve européen d’unité, de paix et de progrès. En ce sens sa portée dépasse les frontières de l’Europe, sa vocation est universelle comme le projet qu’il symbolise.

David SOLDINI, ancien vice-Président de l’UEF-France

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :