L’UEF célèbre 70 ans de combats fédéralistes à Strasbourg

L’Union des fédéralistes européens (UEF-Europe) fêtait ses 70 ans lors de son Congrès réuni à Strasbourg du 10 au 12 juin, avec le slogan « Towards a Federal Europe » (Vers une Europe fédérale).

Deux-cent-cinquante participants venant de toute l’Europe ont pris part aux travaux de congrès. Parmi eux, 46 Français, qui ont pu intervenir à de nombreuses reprises au cours des débats.

Les jeunes étaient présents en nombre et ont même été élus très largement dans les instances représentatives.

Les travaux se déroulaient dans un cadre exceptionnel. Le vendredi, les participants ont été accueillis dans les locaux du Conseil de l’Europe. Le reste du weekend, c’est au Conseil de l’Eurométropole qu’ont siégé les congressistes.

Une exposition consacrée aux 70 ans du mouvement a été installée à l’hôtel de ville de Strasbourg. Un repas a été partagé dans la cour de celui-ci, en présence de Catherine Trautmann vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg.

Quatre groupes de travail se sont réuni au cours du Congrès, avec des intervenants extérieurs.

Une dizaine de députés européens ou anciens députés ont participé aux travaux tout au long du weekend : Bresso, Brok, Bonifei, Calvet-Chambon, Daul, Frassoni, Kaufmann, Kovatchev, Leinen et Wieland.

Les organisations partenaires étaient présentes notamment le World Federalist Movement dont deux représentants ont pris part à la totalité des travaux.

Deux candidatures étaient proposées pour la présidence de l’organisation. Elmar Brok a été réélu avec 97 voix, Enrique Calvet Chambon réunissant pour sa part 34 voix.

La motion de politique générale a été adoptée à l’unanimité.

En ce qui concerne les participants issus de la section française, François Mennerat a été élu au bureau européen. Ont été élu au comité fédéral : Florent Banfi, Pauline Gessant, François Mennerat, Jean-Baptiste Mathieu et Inga Wachsmann. Les représentant de la section au comité fédéral seront Jean-Francis Billon et Marlis Simonin-Chaniot.

Chloé Fabre, secrétaire générale de l’UEF-France revient sur ce moment fort de la vie du mouvement :

Participant pour la première fois aux travaux de l’UEF-Europe, j’ai été très agréablement surprise du mélange générationnel. Les échanges avec les plus anciens sont riches d’enseignement sur l’histoire de notre association et les choix qu’elle a fait. Plusieurs personnes ayant adhéré récemment à l’UEF-France sont venues participer au Congrès. Elles ont ainsi eu l’opportunité de découvrir la diversité des actions et la force du réseau que constitue l’UEF-Europe. Merci à ceux qui se sont mobilisés pour faciliter la participation des membres du mouvement au Congrès.

Seul regret du weekend, une météo qui a empêché la tenue d’une action de rue dans le cadre de la campagne l’Europe en Mieux.

L’album souvenir

25e Congrès européen à Strasbourg

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :