Emmanuel Macron : « Il faudra des changements de traités »

Le président de la République française, dans un entretien avec le journal Ouest France paru jeudi 13 juillet 2017, a répondu à de nombreuses questions sur sa vision européenne.

Il reconnaît notamment qu’il faudra à un moment des changements de traités, « parce que cette Europe est incomplète ; la question n’est pas de savoir si ces changements seront nécessaires, mais quand et comment ».

Plusieurs des orientations proposées par le chef de l’État impliquent en effet de faire évoluer la loi fondamentale de l’Union européenne.

L’Union des fédéralistes européens (UEF-France) accueille avec satisfaction ces propos lucides qui viennent confirmer l’analyse de nos élus au Parlement européen qui ont adopté, dans le rapport Verhofstadt, une série de propositions en ce sens. Ils ont appellé à un vrai gouvernement européen, à un véritable budget pour l’UE et à la création d’une Union européenne de la défense.

Nous souhaitons également le renforcement de la zone Euro et comme Emmanuel Macron demandons « un budget, un gouvernement qui décide de l’allocation de ce budget et un contrôle démocratique qui n’existe pas aujourd’hui. ».

Toutefois, Florent Banfi, président de l’UEF-France, alerte : « attention à la tentation d’imaginer un vrai-faux gouvernement qui dissimulerait un mécanisme intergouvernemental de plus ». Il rappelle aussi que « ce sont les députés élus au sein du Parlement européen dans les pays de la zone euro qui ont vocation à exercer ce contrôle démocratique au niveau européen ».

Enfin, la volonté du chef de l’État de voir progresser la défense européenne est réaffirmée. Les engagements plus forts envisagés « en matière de dépenses, de capacités, de missions extérieures. » vont dans le sens de premières étapes des propositions de l’UEF pour une union européenne de défense.

Les fédéralistes européens resteront attentifs et exigeants sur la suite donnée à ces propositions qu’il faudra concrétiser en liaison avec les autres Européens. Nous demandons à ce que le processus de réforme des traités à venir se fasse avec la plus large participation des représentants élus par les citoyens.

P.-S.

Photo © Union européenne , 2017 / Source : EC - Service Audiovisuel / Photo : Mauro Bottaro

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :