Brexit « dur » : un désastre causé par le populisme - mais l’Europe continuera d’avancer Communiqué de l’UEF

Brexit « dur » : un désastre causé par le populisme - mais l'Europe continuera d'avancer

« Nous respectons le vote du Parlement britannique hier, mais nous le regrettons », a déclaré Sandro GOZI, Président des Fédéralistes Européens. « Un Brexit ‘dur’ est un désastre causé par les nationalistes et les eurosceptiques et leur illusion d’isolement vis-à-vis de l’Europe. Mais l’Europe est forte et le deviendra encore davantage si elle se montre capable de relancer son projet d’intégration pour réagir au Brexit ».

Un Brexit sans accord sera extrêmement préjudiciable pour le Royaume-Uni ainsi que pour l’UE et leurs citoyens respectifs, et nous demandons donc instamment au Royaume-Uni de clarifier ce qu’il veut pour sa vie après le Brexit. Il est nécessaire de clarifier dès que possible la situation du Royaume-Uni et, plus important encore, celle des citoyens britanniques vivant dans l’UE et des citoyens européens vivant au Royaume-Uni.

Il est évident qu’une grande partie des promesses faites par les partisans du Brexit ne peut être tenue, car un pays qui quitte l’Union européenne ne peut pas bénéficier des mêmes avantages qu’un pays qui reste dans l’UE et qui remplit ses obligations. Il est toujours très facile pour les populistes de remporter un vote avec des promesses irréalisables après la victoire. Le Brexit en est le plus grand exemple, mais malheureusement pas le seul. Dans toute l’Europe, les nationalistes et les populistes qui alimentent l’euroscepticisme jouent avec le feu et devraient apprendre de la catastrophe du Brexit.

Nous sommes une communauté d’intérêts, de valeurs et de destin, qu’il est presque impossible de démêler sans causer des dommages majeurs. La contribution de l’UE à la vie quotidienne de tous les Européens est beaucoup plus importante qu’on ne le croit : la paix, la libre circulation, l’absence de frontières, une monnaie commune, une politique commerciale commune, des programmes tels qu’Erasmus+, des fonds structurels et bien plus encore, qui offrent des solutions directes aux besoins actuels de la société.

Abandonner tout cela pour l’illusion de la souveraineté nationale est tout simplement suicidaire. L’Union européenne a besoin de réformes et d’une relance, afin de devenir plus efficace, plus démocratique et plus sociale, mais le progrès ne peut venir que d’une plus grande intégration. L’Europe doit continuer d’avancer !

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Rejoignez l'UEF aujourd’hui

Vous souhaitez une Europe fédérale ? Alors agissez dès maintenant en rejoignant l’Union des fédéralistes européens.

Adhérer à l’UEF-France