UEF Auvergne-Rhône-Alpes : AG et débats du 10 novembre 2018 Synthèse des travaux

, par Noé Déthier

UEF Auvergne-Rhône-Alpes : AG et débats du 10 novembre 2018

Ce samedi 10 novembre, 36 adhérents de la section régionale de l’UEF Auvergne Rhône-Alpes se sont réunis dans un lieu d’accueil symbolique de Lyon : le Café des Fédérations de 9 à 17 h.

Outre une modification du siège social (du 242 rue Duguesclin, 69003 Lyon au 7 rue Amédée Bonnet, 69006 Lyon), la journée a été consacrée au bilan de l’année écoulée et aux perspectives pour 2019.

Cette nouvelle année d’activité s’entame sur un remaniement des instances avec l’arrivée de Luc Landrot comme nouveau Vice-Président et le passage de Noé Dethier de Vice-Président à Secrétaire général. Le Bureau de l’association est donc maintenant composé de : Jean-Francis BILLION, Président, Pierre-Yves MAURICE, Vice-président VP (42), Jean-Paul TRUCHET, Vice-président, Luc LANDROT, Vice-président chargé de la Communication, Pierre CAUMONT, Vice-président (63), Noé DETHIER (01), Secrétaire général, François COUTIN, Secrétaire général adjoint, Ivanna GRAZIANI, Trésorière (38), Graziana GRAZIANI, Trésorière adjointe (38), Jean-François RICHARD.

Pour l’association, cette première année avec une dimension Auvergne Rhône Alpes a pu accueillir de multiples événements sur toute la région avec notamment hors Lyon des conférences à La Teil et Privas (07), une formation Fédéralisme à Clermont-Ferrand (63) et un Café débat à Grenoble (38), ces deux derniers événements en partenariat respectivement avec les Jeunes Européens Auvergne et les Jeunes européens Isère. S’ajoutent les rendez-vous mensuels de l’actualité européenne, le séminaire de rentrée « Champignons et fédéralisme » avec ses 2e et 3e éditions en octobre 2017 et 2018. Enfin, d’autres cafés-débats, conférences, réunions sur les multiples questions et thématiques auxquelles s’intéressent les fédéralistes : « Comment rapprocher l’Europe des citoyens ? », « L’Union européenne, acteur global ? », « Camus et l’Europe », « Europe et migrations », la « question kurde ».

Point d’orgue de l’année, notre colloque du 17 mars 2018 « Déficit démocratique de l’Union européenne. Quel rôle pour les Partis politiques ? », sous la responsabilité de Pierre Jouvenat (74) où intervenaient notamment les eurodéputés Sylvie Guillaume (Vice-présidente du Parlement européen), Jo Leinen (Ancien Président de l’UEF Europe) et Françoise Grossetête. Avec le haut patronage du Parlement européen, l’accueil à l’Université Lyon 3 en partenariat avec le Centre d’études européennes, l’UEF AuRA est heureuse de ce succès dont elle vient de co-publier les Actes en partenariat avec Presse Fédéraliste (154 p., € 15).

Pour ce projet et sur tous les autres, l’association remercie vivement tous ceux qui se sont impliqués, adhérents, militants, bénévoles !

Elle espère que tous seront mobilisés pour nos projets à venir, notamment continuer le développement de l’association, son rajeunissement, ses actions sur toute la région et bien sûr, se mobiliser sur la campagne des élections européennes. Pour les élections, l’UEF mettra en avant 5 axes de développement de l’Union vers le fédéralisme.

Pour débattre de ces questions, étaient présents Rémi Lauwerier, du Bureau national et Pierre Guilhaume, Co-coordinateur national du Pacte civique, collectif citoyen engagé et porteur d’une réflexion intéressante sur le projet européen et animateur du Collectif local Les places de la République dont l’UEF AuRA fait désormais partie.Les enjeux de ces élections ont été soulignés, avec le contexte européen et international actuel : Brexit, montée des populismes en Europe mais aussi aux Etats-Unis, au Brésil, en Russie…, remise en cause de nos valeurs fondamentales qui irriguent la construction européenne.

Les militants de l’UEF AuRA restent donc mobilisés face à ces défis et pour le fédéralisme, en France, en Europe et dans le monde.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :