Table ronde : Vers un droit international à la mobilité

Table ronde : Vers un droit international à la mobilité

Le vendredi 8 juin, le bureau du Parlement européen a accueilli l’UEF Ile-de-France qui poursuit ses travaux sur les migrations mondiales.

La table-ronde animée par Rémi Lauwerier a été l’occasion pour Léa Gévaudan, vice-présidente des Jeunes Européens de rappeler que les flux migratoires sont actuellement plus importants du Sud vers le Sud que du Sud vers le Nord. Elle a insisté également sur le droit international de l’asile, qui créé au sortir de la seconde guerre mondiale n’est actuellement plus adapté aux réalités des migrations subies actuelles (réfugiés climatiques par exemple).

Chloé Fabre a fait un petit détour par la théorie de Kant pour expliquer en quoi les migrations doivent pouvoir être organisées au niveau mondial. Elle a présenté les travaux menés actuellement par les Nations-Unies et qui seront présenté à l’Assemblée en décembre 2018.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :