Résolution de politique générale 2012 Assemblée générale du samedi 28 janvier 2012 à Lyon

Les fédéralistes européens refusent un nouveau traité donnant la prépondérance aux gouvernements des États membres

Réunis en assemblée générale le samedi 28 janvier à Lyon, les militants de l’Union des Fédéralistes Européens-France, dénoncent la perspective d’un nouveau traité qui alourdirait le fonctionnement actuel de l’Union et écarterait les institutions européennes au bénéfice des gouvernements.

Faisant référence à l’histoire, sur laquelle tout projet d’avenir doit s’appuyer pour ne pas en reconduire les erreurs, voire les horreurs, les fédéralistes européens craignent que le renforcement des pouvoirs du Conseil Européen (réunion des Chefs d’États et de gouvernement des États membres) fragilise soixante années de construction européenne.

En conséquence, les fédéralistes demandent :

  • Que le Parlement Européen prenne l’initiative, conformément aux pouvoirs que lui confère le Traité de Lisbonne, d’exiger la convocation d’une Convention afin de réviser ce traité ;
  • Que le budget de l’Union soit revalorisé de manière significative afin de permettre le développement de politiques européennes pouvant assurer la relance de l’économie et la solidarité entre Européens ;
  • Que les formations politiques préparent, dès à présent, les élections européennes de 2014 auprès de nos concitoyens et fassent adopter la création d’une circonscription transnationale où seraient élus un certain nombre de députés européens.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :