Rainer Wieland : Après le référendum : fini de nous regarder du nombril

« Il faut définitivement mettre fin au nombrilisme » a déclaré le président de UEF-Allemagne, Rainer Wieland le matin après le référendum britannique sur la sortie du pays de l’Union européenne. « L’Europe a passé des mois en lapin à observer le serpent. La conséquence fut l’immobilisme. Il faut désormais de nouveau travailler sur des solutions européennes au lieu de se contenter de la régulations de détails. »

Rainer WielandLa prise de position de Rainer Wieland aborde les points suivants :

  • la responsabilité repose surtout sur Berlin et Paris. « Nous ne pouvons pas attendre les élections dans les deux pays. »
  • il est désormais clair que nous devons faire sans le Royaume Uni. « Il faut arrêter de faire cavalier-seul au niveau national et travailler sur des solutions européennes convaincantes. Il y a du boulot. »
  • nous sommes déçus du résultat. « Nous n’imaginions pas que les Britanniques allaient se laisser tromper autant. (...) Mais la majorité est majorité. Il faut faire avec. »
  • les négociations commencent pour régler les relations entre l’UE et le Royaume Uni. Les privilèges pour le Royaume Uni sont hors question.
  • il n’y aura pas de deuxième offre avec un autre référendum. Chaque avantage du marché intérieur aura un service en retour.
  • l’UE doit remettre le focus sur la politique concrète. « L’UE doit cesser de ne se préoccuper que d’elle-même, Sans nous occuper de nous-mêmes, il faut faire face aux défis de notre époque. »

Lire le texte en allemand : Rainer Wieland nach dem Referendum : Schluss mit der Nabelschau

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :