Oui au débat présidentiel européen sur France 2 le 15 mai

, par Fabien Cazenave

La société civile pro-européenne a obtenu une première victoire : l’absence de diffusion du débat présidentiel européen par France 2 est soumise au débat public, grâce à notre tribune collective parue dans le Huffington Post et à la pétition « Plus d’Europe à la télé ».

Nous félicitons Mme la Ministre Aurélie Filippetti d’avoir saisi mercredi 30 avril le CSA pour que les débats sur le futur président de la Commission européenne soient largement partagés à la télévision. Nous appelons France 2 à changer sa programmation pour le 15 mai et à diffuser le débat présidentiel européen comme le CSA l’y invite.

France Télévisions a présenté son dispositif cette semaine pour les élections européennes. C’est un beau dispositif qui pourrait faire honneur au service public audiovisuel mais cela rend encore plus criant le choix effectué de ne pas diffuser le débat entre les candidats à la présidence de la Commission européenne. Il s’agit de l’innovation majeure apportée par le traité de Lisbonne qui mérite d’être mise en avant lors de cette élection du 25 mai. Le débat et la date sont déjà prévus depuis de longues semaines et le coût de diffusion sera de zéro euro pour France Télévisions.

Le président du CSA, Olivier Schrameck, rappelle dans sa lettre du 30 avril au président du groupe France Télévisions : « Cet enjeu démocratique, consécutif au processus des élections au Parlement européen, lui paraît participer des missions que les articles 14 et 16 de son cahier des charges confient à France Télévisions ». La diffusion du débat sur La Chaîne Parlementaire n’est donc pas satisfaisante. D’autant qu’elle sera en concurrence frontale avec le documentaire de France 2 sur l’euro réalisé par David Pujadas le soir même. France Télévisions malgré son engagement pour l’information sur l’Europe va à contre-sens de l’Histoire de notre continent.
L’abstention est déjà annoncée comme le grand vainqueur de ce scrutin. Pourtant, 10.000 personnes ont signé la pétition « Plus d’Europe à la télé » car les médias audiovisuels ont un rôle majeur à jouer dans la mobilisation. C’est aussi pourquoi notre tribune collective publiée dans le Huffington Post a été co-signée par une trentaine de candidats aux Européennes issus du Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts, Udi-Modem et UMP.

Quelque soit la décision prise au final par France Télévisions, nous continuerons ce combat après les Européennes. Les Français sont aussi passionnés par la politique nationale parce qu’ils sont régulièrement informés par les journaux télévisés notamment des différents votes à l’Assemblée nationale ou des prises de positions des personnalités politiques françaises. Il n’est que très rarement fait mention des votes au Parlement européen, des prises de positions des eurodéputés ou des commissaires européens. Comment faire vivre un espace public européen dans ces conditions ?

Nous nous tenons à la disposition de Rémi Pflimlin, président de France Télévisions, des autres dirigeants des groupes de médias et du CSA pour envisager de nouvelles approches pour l’après-25 mai.

Signataires :
Yves Bertoncini, directeur de Notre Europe - Institut Jacques Delors
Fabien Chevalier, président de Sauvons l’Europe
Chloé Fabre, présidente des Jeunes Européens - France
Samuel B.H. Faure, fondateur des Cabris de l’Europe
Jean-Baptiste de Foucauld, porte-parole du Pacte civique
François Lafond, directeur général d’EuropaNova
Nicolas Leron, président d’Eurocité
Thierry Pech, directeur général de Terranova
Alain Réguillon, président de l’UEF-France
Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique
Dominika Rutkowska, déléguée générale du Mouvement Européen - France

Coordination :
Fabien Cazenave, fcazenave@uef.fr - 06 66 66 02 24
Fabien Chevalier, fabien.chevalier@sauvonsleurope.eu
Henri Lastenouse, henrilastenouse@gmail.com - 06 85 08 16 09

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :