Élections européennes : pour des candidats sérieux et compétents

Le processus de désignation des candidats aux fonctions de député au Parlement européen a débuté dans les partis politiques français en vue de l’élection du 25 mai 2014.

L’Union des fédéralistes européens (UEF-France) s’inquiète de la motivation et des compétences des candidats, notamment de la perspective de voir désignés des ministres ou anciens ministres, voire des personnalités battues lors d’élections nationales récentes.

Nous regrettons que des candidats n’ayant jamais manifesté un intérêt particulier pour les affaires européennes puissent accéder au Parlement européen. L’expérience nous conduits à craindre que de tels élus ne rempliront pas correctement leurs missions de parlementaire, et qu’ils n’auront de cesse de retrouver un mandat national.

À un moment où l’opinion publique s’interroge, et critique l’Union européenne, nous demandons des candidats convaincus, assidus et s’engageant à siéger avec sérieux et régularité en n’acceptant que ce mandat et aucun autre, durant les cinq années de la législature.

L’absence d’un tel engagement affaiblit la confiance des citoyens dans leur personnel politique et conforte les démagogues, en particulier les nationalistes qui cherchent à discréditer le travail des institutions européennes.

L’UEF-France alerte les partis politiques et les invite à :

  • conforter parmi les députés sortants ceux qui se sont distingués par la qualité de leur travail ;
  • écarter ceux qui n’ont pas montré l’assiduité nécessaire à l’exercice de leur mandat ;
  • les remplacer par des candidats dignes d’intérêt et de confiance.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :