Les consultations citoyennes révèlent une demande d’Europe fédérale

Les consultations citoyennes révèlent une demande d'Europe fédérale

Plus de mille consultations citoyennes sur l’Europe ont été organisées dans toute la France entre avril et octobre 2018 [1]. Portées par des associations, des écoles, des institutions ou des particuliers, elles ont réuni près de 70 000 participants, invités à partager leurs points de vue sur les politiques européennes et leurs idées pour l’Union européenne. À l’issue des consultations citoyennes, le constat est clair : de très nombreux citoyens ont émis des propositions allant dans le sens d’une Europe fédérale.

De très nombreuses consultations citoyennes se sont prononcées en faveur de la création d’un gouvernement fédéral européen.
Rapport des Consultations citoyennes sur l’Europe, Commission nationale du débat public (CNDP)

C’est un élan spontané qui est constaté : les solutions fédéralistes ressortent naturellement, quel que soit le thème abordé. Il est autant une solution naturelle qu’une exigence forte des Français. Il ressort notamment que l’Europe doit désormais s’approfondir, que les questions économiques doivent céder en importance face aux questions politiques et sociales. Et la citoyenneté européenne doit garantir aussi bien une plus grande implication politique que reconnaître les différentes identités qui cohabitent en Europe.

Les idées fédéralistes doivent être reprises dans le débat politique national et européen

Les dirigeants et candidats aux élections européennes de 2019 doivent changer leur vision pour considérer le fédéralisme comme il est ressenti : une volonté de faire mieux ensemble.

« Le fédéralisme doit être vu comme l’opportunité de répondre aux attentes des citoyens sur les politiques publiques européennes. C’est un cadre de réponse dont les modalités permettent d’établir un véritable dialogue et d’aboutir à des solutions efficaces. » rappelle Ophélie Omnes, présidente de la section française de l’Union des fédéralistes européens (UEF-France).

D’autres consultations citoyennes sont organisées dans toute l’Union, et doivent donner lieu à un débat européen. Elles révéleront que l’option fédérale, qui préserve les identités et résout les enjeux politiques, est soutenue par un nombre plus significatif de citoyens européens qu’on ne veut bien le reconnaître.
C’est pourquoi l’UEF-France demande aux politiques et médias de tous bords de :

  • se saisir de la dimension européenne du débat politique ;
  • refléter l’existence dans l’opinion d’un courant significatif favorable au fédéralisme européen ;
  • mettre en oeuvre des solutions qui respectent les idées formulées dans ces consultations

L’UEF-France rappelle qu’elle demande a minima la rénovation des traités existants pour corriger les dysfonctionnements institutionnels et politiques de l’Union européenne, pour construire une Europe toujours plus transparente, politique et démocratique, soucieuse de l’implication de ses citoyens dans le processus décisionnel, et à terme, la rédaction d’une constitution fédérale européenne, seul moyen pour créer une véritable souveraineté européenne.

P.-S.

Photo : Håkan Dahlström - Licence Creative commons - via Flickr

Notes

[1L’initiative des consultations citoyennes sur l’Europe trouve son origine dans une proposition émise par le Président de la République dans son discours de la Sorbonne (26 septembre 2017). L’ambition est d’amorcer une refondation du projet européen, en s’appuyant sur un vaste débat participatif et populaire, ouvert à une importante diversité des citoyens participants. Elle est d’ouvrir un temps de discussion et d’échange accessible à tous les citoyens de l’Union européenne, sans parti pris et sans exclusive, afin de leur donner une opportunité nouvelle de s’exprimer et de s’engager, de dire ce qu’ils pensent de l’Europe d’aujourd’hui et d’esquisser l’Europe de demain qu’ils souhaitent et espèrent.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :

Rejoignez l'UEF aujourd’hui

Vous souhaitez une Europe fédérale ? Alors agissez dès maintenant en rejoignant l’Union des fédéralistes européens.

Adhérer à l’UEF-France