Construire une nouvelle Europe : tables rondes à l’Assemblée nationale Ensemble – construisons une nouvelle Europe, vendredi 20 octobre 2017 à Paris

Le groupe Spinelli a organisé en partenariat avec l’UEF et la JEF une journée d’échanges entre citoyens, députés nationaux et députés européens à l’Assemblée nationale vendredi 20 octobre 2017 avec le titre : « Ensemble – construisons une nouvelle Europe ».

L’objectif était de montrer qu’il y avait une volonté commune à la fois politique et citoyenne de ne pas se contenter du status quo et d’au contraire de faire bouger les lignes. Avec plus de 300 participants, l’objectif fut atteint.

Le premier panel : « Quel gouvernement et quel budget pour la zone euro ? » a renforcé la nécessité de doté la zone euro d’un budget, d’un gouvernement ainsi que d’un contrôle parlementaire.

Le montant d’un tel budget serait relativement faible s’il représentait uniquement une augmentation du budget de l’UE actuel ce qui n’est pas le cas si ce dernier venait à être consolidé à l’extérieur de ce dernier.

La composition du Parlement de la zone euro a également fait débat. Guillaume Duval ayant proposé que les membres du Parlement de la zone euro soient des parlementaires nationaux. Mercedes Bresso a répondu plus tard dans l’après-midi que cela serait un recul de presque 40 ans car depuis 1979 les parlementaires européens sont élus par les citoyens. Une autre intervention a indiqué que s’il y avait une institution qui devait représenter les parlements nationaux cela devait être le Conseil en remplacement des gouvernements.

« Quel gouvernement et quel budget pour la zone euro ? »

La seconde conférence : « L’Europe peut-elle s’unir sur la Défense » a vu débattre Pieyre-Alexandre Anglade (vice-président de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée Nationale), Ana Gomes (Membre du Parlement Européen) et Florent Banfi (Président de l’UEF France) sur le futur de la défense européenne.

Thierry Tardy a stimulé le panel très pédagogiquement en soulignant l’absence de définition commune du terme défense europénne et la limite du modèle actuel dans lequel le financement des opérations militaires, toujours dans les mains des États membres malgré les récentes avancées, est un frein lors de chaque nouvelle opération.

« L’Europe peut-elle s’unir sur la Défense »

Sous la houlette de Fabien Cazenave (journaliste à Ouest-France), la dernière session (« Une nouvelle France pour une nouvelle Europe ») s’est ouverte par la réception des différents intervenants du discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne. Le commissaire européen Pierre Moscovici a souligné l’adéquation entre le discours de Juncker et celui de Macron. Sabine Thillaye (Présidente de la Commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale) a insisté sur la nécessité de créer des ponts avec d’autres pays afin de relancer un moteur européen au-delà de la France. Marielle de Sarnez a quant à elle insisté sur le rôle du président de la Commission et de ses possibles évolutions.

« Une nouvelle France pour une nouvelle Europe »

#EnsembleEU sur Twitter

Voir les Tweets liés à l’événement

P.-S.

Photos : David Pauwels - Valéry-Xavier Lentz

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :