Brexit : ne pas brader les acquis de la construction européenne

L’Union des fédéralistes européens - France (UEF-France) condamne l’absence de débat public sur la manière dont l’Union européenne doit répondre aux exigences du gouvernement britannique, accompagnées d’une menace de sortie de l’Union européenne.

Les responsable européens : Commission et Conseil européen, semblent aujourd’hui prêts à céder sur des enjeux majeurs pour complaire à David Cameron. Nul gouvernement n’a laissé envisager un veto à un accord susceptible de détricoter des pans entiers de la construction européenne et de remettre en question les progrès des trente dernières années.

Le Parlement européen doit pouvoir auditionner, en plénière, les acteurs du débat à commencer par le Premier ministre eurosceptique du Royaume-Uni qui doit être convoqué pour s’expliquer devant nos élus. Ils devraient pouvoir se prononcer sur tout accord qui ressortirait des négociations en cours.

L’Assemblée nationale, en France, doit aussi exiger du gouvernement de répondre des renoncements qu’il s’apprête à souscrire et dont les citoyens français résidant au Royaume-Uni subiront les conséquences.

Selon Valéry-Xavier Lentz, membre du bureau de l’UEF-France : « Les dirigeants politiques de l’Union européenne et de ses États membres doivent cesser de faire semblant de croire que le fruit de leurs palabres aura impact significatif sur le résultat du référendum au Royaume-Uni. Ils doivent se préoccuper de sujets plus sérieux et plus urgents que la situation d’un pays qui ne participe déjà pas aux domaines essentiels de l’Union européenne. »

Nous encourageons une intégration différenciée où le Royaume-Uni, qu’il fasse partie ou non de l’Union européenne, pourra trouver la place que ses citoyens souhaiteront le voir occuper, et où la zone euro soit libre de poursuivre sa marche vers plus de fédéralisme, indispensable à sa réussite.

P.-S.

Photo : David Cameron, Premier ministre du Royaume-Uni et Donald Tusk, président du Conseil européen (Londres, 4 février 2016) ©Union européenne

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :