Strasbourg le 8 juin : Drapeaux et symboles politiques dans le processus d’unification européenne. Quelles significations pour les citoyens ?

À la veille du Congrès européen de l’UEF à Strasbourg, L’UEF-France s’associe à cet événement de l’Association Jean Monnet sur le thème « Drapeaux et symboles politiques dans le processus d’unification européenne. Quelles significations pour les citoyens ? ».

Mercredi 8 juin à 18:00
Erage - Ecole des Avocats du Grand-Est
4 rue Brûlée, 67000 Strasbourg

Voir l’événement sur Facebook

Quelle est aujourd’hui la capacité des symboles à donner du sens au politique en Europe ? Comment lire les derniers faits marquants de l’actualité européenne à l’aune des symboles politiques ?

Comment lire la folie meurtrière de Paris ou de Bruxelles, les débats sur la déchéance de la nationalité, les desseins indépendantistes en Catalogne ou en Ecosse, les fractures au sein des populations et entre les gouvernements européens face à l’afflux de demandeurs d’asile, la montée de l’extrême droite et des « euro-réalistes », ou encore l’hypothèse d’un Brexit ?

Le 30ème anniversaire du drapeau européen offre l’occasion d’un échange sur les défis liés à la construction et aux usages des identités politiques dans le processus d’intégration européenne. Adopté en 1985 pour donner une dimension symbolique à la construction européenne, le drapeau bleu aux douze étoiles souffre d’un déficit d’appropriation de la part de la société civile. On observe à l’échelle des Etats membres un double mouvement de rejet des symboles (remise en cause de la capacité des symboles à incarner la citoyenneté et mettre en mouvement la communauté politique), et de multiplication des dispositifs de commémoration comme havre de paix pour des citoyens qui perçoivent l’avenir comme une menace.

Dans ce contexte, l’Association Jean Monnet, avec le soutien de la Maison de l’Europe Strasbourg – Alsace, le Mouvement européen Alsace, les Jeunes européens Strasbourg et l’Union des fédéralistes européens, invite au débat sur la capacité des symboles à donner aujourd’hui du sens politique dans la maîtrise du destin collectif. La réponse se trouve-t-elle dans la prégnance des symboles nationaux comme valeur-refuge ? Dès lors, un saut qualitatif vers une démocratie post-nationale européenne est-il envisageable ?

Et qui de mieux pour en débattre qu’un panel réunissant des personnalités politiques et universitaires engagées sur ces questions, provenant de Paris, Bruxelles et de Suisse :

  • Marc Abélès, anthropologue et ethnologue français spécialiste du politique et des institutions, etdirecteur d’étude à l’EHESS.
  • Teresa Pullano, professeur assistante à l’Europainstitut de l’Université de Bâle, auteure de La citoyenneté européenne. Un espace quasi étatique.
  • Philippe Herzog, économiste et homme politique, ancien député européen, aujourd’hui président d’honneur de l’association Confrontations d’Europe et auteur de Valeurs et identités : quel combat (2015).
  • Mar García Sanz, secrétaire générale du Parti Vert Européen. conseillère municipale de Catalogne.

Seront également présents l’ancienne eurodéputée écologiste française et marraine de l’antenne strasbourgeoise de l’Association Jean Monnet, Sandrine Bélier, et Philippe Poirier, professeur de sciences politiques à l’Université de Luxembourg, en qualité de modérateur.

Partagez cet article

  • Facebook icon
  • Twitter icon
  • +1 icon
  • URL courte :